Rechercher

Le processus d'attachement et le deuil

"Seuls ceux qui évitent l'amour peuvent éviter le chagrin du deuil. L'important est de croître, à travers le deuil et de rester vulnérable à l'amour."

Jonh Brantner


Sans attachement à une personne, à un animal, à un but, à un idéal, il ne peut y avoir de deuil à faire lorsque la rupture se produit.


La nécessité de s'attacher proviendrait d'un besoin de sécurité à satisfaire. Les premiers liens d'attachements sont le plus souvent dirigés vers les parents, les frères, les sœurs... Ces liens sont fondamentaux et fondateurs dans l'établissement des liens émotionnels futurs.


Les liens relationnels se construisent dans le temps. L'évolution de la relation est préservée dans la mémoire sous forme de symboles.

Ces symboles sont le plus souvent associés à des sentiments, des émotions et forme des images dans notre mémoire. Ces images vont influencer les interactions et perceptions qu'à la personne de sa relation à l'autre.


Lorsque vient le moment de la séparation, toute la symbolique lié à la relation prends beaucoup d'importance. La rupture conduit la personne à pleurer la douleur présente, la réalité mais également tout ce qui était rattaché aux souvenirs passés et à tous les projets qui auraient pu se concrétiser dans le futur...


19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout